776
Portfolio
De l'art | MM#2

Flash Laiteux

Une femme âgée, nue, allongée dans un fauteuil ???

Un corps à califourchon entre grâce et disgrâce. Qui se laisse finalement regarder, sans dégoût mais avec intérêt, une pointe de curiosité mêlée d’offuscation et d’admiration pour l’œuvre du temps sur la chair et l’acceptation de sa propriétaire, qui sourit sans pudeur ni terreur.

3830944128 4175213922

De l’or, de l’ocre et du sang. Des contours et des teintes qui passent, laissant l’âge trôner sur son royaume de finitude. Des fleurs et des boutons, roses encore les tétons. Un antre reconnu par la signalétique d’un duvet feu d’où jaillit un coussin, un mystère, la tâche d’un rouille satiné.

Des lignes somme toute graphiques, dessinées par des jambes, et dans leur cœur un triangle, une femme. La pose lascive d’une odalisque orientale ou la réminiscence d’une création non pas d’Eve mais d’Adam, par Michel-Ange, sur le plafond Renaissance, encombré, de la Chapelle Sixtine.

Enfin cet attentat à la rousseur, l’éclair d’une lumière vive qui a rougi les yeux, jauni les dents, aveuglé l’épiderme. Le flash laiteux succède, anachronique et punk, à la poudre des blanches courtisanes versaillaises.

Quant à l’assise, quelle est-elle, sinon une marquise ?

Vivienne Westwood par Juergen Teller.

Vous aimez ? Partagez !