Vodounsi

24 février 2016

Par Gaëlle Le Scouarnec

243bb07676cb0981b50ec0153003e476

Que sait-on du Vaudoun ? Il y a le fantasme d’une pratique diabolique sinon, bien souvent, une batterie de clichés, de lieux communs largement véhiculés et exploités par l’industrie du cinéma. Comme Angel Heart, un film réalisé par Alan Parker en 1987, starring un Mickey Rourke plus mignon que jamais et une Liza Bonet qui se regarde. Ou en 2009, une vision naïve destinée aux enfants pourtant stigmatisante, La Princesse et la Grenouille, un long-métrage d’animation des studios Disney où l’on voit le personnage d’une prêtresse vaudoun de Louisiane. Ancrées dans l’imaginaire collectif, quelques images choc : sacrifice de poulet, bougie, messe noire, sorcellerie, en bref un folklore et des plus sombres.

Originellement le Voudoun vient de l’ancien royaume du Dahomey qui correspond au sud-ouest de l’actuel Bénin. Si l’on considère l’Afrique comme un visage, le Bénin est ce petit pays à la base du « crâne », l’Afrique de l’Ouest. Apparu au XVIIè siècle, en plein essor de la traite négrière atlantique, serait-il né de la crainte et des souffrances des rapts de la grande déportation ? Les noirs originaires du Dahomey, réduits en esclavage, apportèrent le culte vaudoun aux Caraïbes et en Amérique, aux Etats-Unis et particulièrement en Louisiane, à Cuba, en Haïti et au Brésil. Mais il s’agit d’un vaudoun syncrétique, mélangés à d’autres religions africaines ou à celles du pays de l’oppresseur.

En Amérique en effet sa pratique est plus obscure, ses adeptes, meurtris par les tortures et les conditions très dures de l’esclavage croient, sans doute par désespoir, au pouvoir de la sorcellerie, de la magie, des zombies et des poupées à épingles vengeresses.

0276fef696612f673da7e2e9400905f9

Toutefois, procédant peut-être de l’histoire d’un commerce criminel d’êtres humains, endeuillé dès son berceau, le vaudoun a un versant plus lumineux. C’est une religion monothéiste dont l’être suprême et créateur du monde est nommé en fonction des différents dialectes : Legbo Lissa, Gbedoto ou Mawu-Lisa et comme dans la version judéo-chrétienne, on le rejoint dans l’autre monde, le paradis. Monothéiste mais mère d’un panthéon de divinités, c’est tout le syncrétisme et le sens des « arrangements » à l’africaine ! Encore le fruit de mélanges et de frottement aux cultures occidentales. Depuis le XVIè siècle, le Bénin fait des échanges commerciaux avec le Portugal et la Grande-Bretagne et ces derniers en profitèrent pour démarrer des missions de conversion au catholicisme.

Proche du chamanisme, le vaudoun répartit les ressources, les forces de la nature en différents dieux que l’on prie pour apporter des bienfaits et protéger des malheurs. Le peuple du Dahomey mettait ainsi un nom et un visage en quelque sorte sur des forces invisibles, afin de se les approprier, les apprivoiser, les accepter ou les contrôler ? En plus d’une connexion aux forces de la Terre, les adeptes convoquent des ancêtres divinisés et de grandes figures animales. Ces divinités sont tout aussi protectrices que dévastatrices en somme comme toute religion où la foi est indissociable de la crainte.

danhome_1La jeune marque Danhomè, créée par le designer Sorel Adjovi, originaire du Bénin, présente une collection de vêtements du quotidien. Un vêtement fonctionnel qui en ces temps de triomphe du streetwear, revival des eighties, se mixe avec des tenues de lumière, chic et de sortie. Tee shirt, sweatshirt, hoody, un habit simple mais ici investi d’une force particulière. En fonction de la source d’inspiration, de l’aura personnelle, de la spiritualité de chacun, que l’on soit croyant ou non d’ailleurs, ce sont 7 dieux ou 7 personnalités qui vous colleront à la peau, vous prêteront leur force puisque la magie d’un talisman réside dans le pouvoir qu’on lui attribue.

Ogoun préside au feu, au fer et à la guerre.
Sakpata est le propriétaire de la Terre et le dieu vengeur qui apporte la maladie en punition aux malfaiteurs.
Dan est l’esprit vodoun de la connaissance, symbolisé par la couleuvre ou le boa. Il apporte les connaissances occultes et le savoir.
Mami Wata est la déesse mère des eaux. Elle symbolise aussi la fécondité. Elle est souvent représentée comme une sirène d’une grande beauté.
Tolegba est l’ordre et le désordre, la ruse, c’est le messager des autres dieux.
Erzulie est l’esprit de l’amour, représentée sous l’apparence d’une très belle femme.
Heviosso est le tonnerre qui rend la justice.

1_Danhome_3 1_Danhome_2 1_Danhome_5 1_Danhome_4 1_Danhome_6 1_Danhome_8 1_Danhome_7

 

Collection by Sorel Adjovi
DA : Gaëlle Le Scouarnec @marquisemagazine
Photo: Julie Michelet
Hair & Make Up : Rika Bitton
Stylisme : Amany Behounna
Bijoux : YAKSHI

 

http://www.wearedanhome.com

Vous aimez ? Partagez !