EXPO

24 mai 2016

Par Gaëlle Le Scouarnec

Parce que tout ne se passe pas à Paris, jusqu’au 12 juin à Montélimar, le centre d’art contemporain du château des Adhémar met à l’honneur une de nos photographes favorites : Isabelle Chapuis. L’artiste fait voyager la photo issue d’une collaboration avec Marquise Magazine. En effet nous réinterprétions dans notre numéro « Exquises Marquises » le tableau du peintre Boldoni mettant en scène la mystérieuse et extravagante Marchesa Luisa Casati dans une toilette raffinée, tenant en laisse un superbe Greyhound. Une marquise de la Belle Époque puis du surréalisme, muse de nombreux artistes qui, selon la légende, serait aussi représentée dans l’art que la Vierge Marie et Cléopâtre, c’est peu dire et nous portions fièrement notre pierre à l’édifice.

Expo-Chateau des Adhémar-Isabelle Chapuis-1
Expo-Chateau des Adhémar-Isabelle Chapuis-2

L’expo des Adhémar “Matières à rêver” met en dialogues, entre visuels et design, trois artistes travaillant sur l’imaginaire lié au textile. Isabelle Chapuis se démarque par son exploration photographique de la matière au détour de collaborations plastique, coiffure, costume ; Maro Michalakakos, plasticienne dont l’univers carmin évoque à la fois la féminité et la violence, présente des tentures étouffant des fenêtres et un mobilier dans un velours sculpté au scalpel ; Jan Fabre, connu pour ses textes de théâtre et ses mises en scène, réalise également des sculptures délicieusement étranges et à voir ici, une robe organique entièrement faite d’insectes.
facade-avant-chateau-adhemar-montelimar

En parallèle d’une galerie à Hong Kong, la Casati a donc pris ses quartiers dans le décor atypique du chateau médiéval des Adhémar. Un cadre qui a permis à Isabelle Chapuis d’offrir une nouvelle dimension à la photographie par une installation. Lors de sa création, en collaboration avec la styliste Coline Peyrot , la maquilleuse Mathilde Passeri et la coiffeuse Yumiko Hickage, la costumière Aurélia Mauri réalisait une oeuvre hybride : vêtement et toile de fond. Une robe cousue à la main traduisant le tableau très monochromatique de Boldoni qui dans un mouvement sauvage et enlevé, presque monstrueux, du moins inquiétant, lie le personnage, la robe et l’animal, au fond. La photo est issue d’un triptyque et la femme sort au fur et à mesure de sa robe et de son personnage. Au delà d’un simple accrochage photographique, l’installation est réalisée dans un grand format s’imposant avec cette étude à la fois de la couleur et des mouvements de l’étoffe. Une création sonore amplifie l’effet de matière, composée par Guillaume Nicolas, elle est traversée par des bruits d’eau. En dessous de l’image, un grand bassin d’eau reflète comme un miroir l’image de cette femme Narcisse, obsédée par sa propre représentation.
Expo-Chateau des Adhémar-Isabelle Chapuis-4

“ Matières à rêver”, jusqu’au 12 juin au Centre d’art contemporain du Château des Adhémar
26 200 Montélimar – 04 75 00 62 30 – chateau-adhemar@ladrome.fr

Casati


Vous aimez ? Partagez !